19218996_jpg_r_160_214_b_1_CFD7E1_f_jpg_q_x_20091229_062828

Thomas Craven est un inspecteur vétéran de la brigade criminelle de Boston. Il élève seul sa fille de vingt-cinq ans. Lorsque celle-ci est retrouvée assassinée sur les marches de sa propre maison, personne n'a de doute : c'est lui qui était visé. Pour découvrir qui a tué sa fille, l'inspecteur Craven va devoir s'aventurer dans les milieux troubles où les affaires côtoient la politique. Il va aussi devoir découvrir les secrets de celle qu'il croyait connaître. Dans cet univers où chaque intérêt est supérieur, où chaque information vaut plusieurs vies, face à l'éminence grise du gouvernement envoyée pour effacer les preuves, la quête solitaire de Craven va le conduire au-delà de la pire enquête de sa vie, face à ses propres démons...

Un bon polar à l'ancienne, une histoire classique, pas d'effets spéciaux, pas besoin de lunettes 3D. Le retour de Miel Gibbon dans le rôle du héros, alors il ne faut pas s'attendre au Miel Gibbon de L'arme Fatale, hein, c' est comme Client Fast-food, ils ont passé l'âge, ils ont su s'adapter même s'il y a encore des bonnes scènes de bagarres. Après, certains diront que l'histoire du complot gouvernement - société privé face au citoyen n'a rien d'original certes, mais bon il n'y a pas non plus 36 000 sujets pour faire des thrillers ou des polars, on finit toujours dans les histoires de vengeance ou de mafia ou de complots ou de braquage qui tournent mal, c'est comme pour les histoires sentimentales, il n'y a pas une foule de possibilité. 

Il y a de bonnes scènes d'action, une histoire qui se tient, du suspens, des rebondissements, c'est tout ce que je demandais, le film donne sa place à l'acteur et non aux effets spéciaux.