meaculpa

Flics sur Toulon, Simon et Franck fêtent la fin d'une mission. De retour vers chez eux, ils percutent une voiture. Bilan : deux victimes dont un enfant. Franck est indemne. Simon, qui était au volant et alcoolisé, sort grièvement blessé . Il va tout perdre. Sa vie de famille. Son job de flic. Six ans plus tard, divorcé de sa femme Alice, Simon est devenu convoyeur de fonds et peine à tenir son rôle de père auprès de son fils Théo qui a désormais 9 ans. Franck, toujours flic, veille à distance sur lui. Lors d'une corrida, le petit Théo va être malgré lui le témoin d'un règlement de compte mafieux. Très vite, il fera l'objet de menaces. Simon va tout faire pour protéger son fils et retrouver ses poursuivants. Le duo avec Franck va au même moment se recomposer. Mais ce sera aussi pour eux l'occasion de revenir sur les zones d'ombre de leur passé commun.

Un bon polar très rythmé et avec des rebondissements jusqu'à la fin du film. Le début est un peu lent à démarrer. Alors certes, on peut se dire que le scénario est un peu invraisemblable par exemple le garçon qui arrive à courir très longtemps sans être essoufflé et sans être rattrapé. Une autre scène qu'on aurait pu voir dans un film de Bruce Willis ou Sylverter Stallone (je ne vais pas dire quelle scène si vous souhaitez aller le voir) bref une tendance à l'américanistion des films français. Vincent Lindon est excellent dans le rôle de l'ex-flic brisé. Gilles Lellouche est bon dans le rôle du partenaire-ami qui ne laisse pas tomber son ex collègue.  

Je me suis laissée embarquer par l'histoire et j'ai passé un bon moment, c'est le principal.