Déjà un an que les attentats ont eu lieu. Un an que des personnes ont été tuées ou blessées, d'autres n'ont rien eu mais étaient sur place et ont été traumatisées. C'est comme pour le 11 septembre, on se souvient de ce que l'on faisait ce jour là, personnellement je m'étais couchée tôt, l'entraînement de handball avait été supprimé par manque de participants, je suis donc rentrée, mon mari regardait le foot, ça ne me disait rien donc je me suis mise au lit pour lire. Je n'ai appris les attentats que le lendemain matin.

Il y a déjà eu des émissions sur les événements, des commémorations dimanche. Je pense qu'il faudrait trouver une date unique pour commémorer ces attentats (ainsi que les attentats de 1995) parce que malheureusement je pense qu'il va y en avoir d'autres et on ne peut pas passer son temps en commémoration, il faut continuer à avancer et à vivre. En plus, à chaque fois, c'est du sel qu'on remet sur les plaies, on pense tourner la page et paf c'est reparti pour les reportages, etc. Je ne dis pas qu'il faut oublier mais il ne faut pas rester bloquer sur le passé. Déjà qu'en ce moment, je trouve que la France passe son temps en repentance diverse : l'esclavage, l'occupation, les Harkis, les tziganes, etc.

Je souhaite beaucoup de courage aux blessées et aux familles des défunts.