Desolee-je-suis-attendue

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son seul moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu importe les reproches, elle a simplement fait un choix, animée d’une farouche volonté de réussir.
Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé…

J'ai préféré ce roman à ces romans précédents même si je me doutais de la fin. J'ai trouvé que l'auteur faisait une très bonne description de la femme super active qui ne se consacre qu'à son boulot : qui vit boulot, mange boulot, dort boulot ..... ça aurait pu être la description d'un homme. Je me demande comment font ses personnes qui n'ont que le travail dans la vie. Qui ne s'accorde pas de petits plaisirs comme lire un bon bouquin, voir un film ou un concert, faire un repas avec des amis. Vous me direz quand je bossais dans l'hôtellerie c'était un peu comme ça sauf que ce n'était pas un plaisir mais une obligation et que rapidement j'ai levé le pied.

J'ai aussi beaucoup aimé l'histoire d'amitié qui persiste même après les études malheureusement ce n'est pas toujours le cas. J'ai trouvé que la famille et les ami(e)s de Yaël étaient patients avec elle parce que par moment j'ai eu envie de lui balancer des claques.

Un roman qui change des polars même si la fin est prévisible et sans surprise.