sharko

Eux, c'est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.
Lucie n'a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d'être confiée au 36, car l'homme abattu n'avait semble-t-il rien d'un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.
Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l'enquête et s'enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu'à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu'ils s'étaient efforcés de bâtir.

Encore bluffée par le talent de Franck Thilliez. Cet auteur ne laisse rien au hasard, il fait de nombreuses recherches, rencontre des professionnels.

Dans ce roman, notre célèbre couple d'enquêteurs est en danger. Ils arrivent à récupérer le dossier et ménent  l'enquête. On pense qu'il va s'agir d'une banale enquête sur un tueur en série, c'est beaucoup plus complexe et pervers. Comme d'habitude, Franck Thilliez nous emmène dans l'univers médical mais je ne vous dirais rien de plus car ça tuerait le suspens. La partie médicale a fait écho à une partie de mon histoire personnelle.

Par contre, mettre un meurtre dans le département de l'Yonne, ce n'est pas sympa pour ce département qui est déjà connu pour ces tueurs ou pour être le passage de tueurs en série.

Bref, un thriller a glissé dans vos valises pour partir en vacances.