En ce moment, c'est le grand déballage médiatique !! Et vas y que j'accuse Machin ou Truc 20 ou 30 ans après. On nous dit que la parole se libère. Certes, d'un côté, c'est bien que des femmes et quelques hommes arrivent à parler de l'agression subit mais je trouve gênant que des noms soient lâchés comme ça, sans filtre au public.

Si les faits se révèlent faux, le nom de cette personne sera sali pour toujours parce que souvent dans ce genre de cas, ça n'apparait pas à la une des journeaux. En plus, il y a toujours quelqu'un pour dire qu'il n'y a pas de fumée sans feu.

Je suis mitigée. J'ai l'impression qu'on balance tous les hommes dans la fosse aux lions et à la vindicative populaire.