41mlZGA+9ML

 Mars 2005. Il fait très beau ce matin-là dans le petit village de Montange, au coeur des Ardennes belges. Comme un air de printemps en avance. Bénédicte, quinze ans, revient même sur ses pas pour changer sa doudoune d'hiver contre une veste légère. Un jour plus froid, sans doute aurait-elle marché plus vite pour aller attraper le bus qui, chaque matin, la conduit au lycée dans la ville voisine. Là, non, elle s'attarde, prend le chemin des écoliers...
Bénédicte ne montera jamais dans le bus. Où est-elle passée ? Que lui est-il arrivé ?
Commencent quatre jours d'une insupportable angoisse.

Un roman assez court mais qui démontre ce que la disparition d'une adolescente peut provoquer que ce soit au sein d'un ex couple ou entre les voisins. Les rumeurs vont bon train, certains en profitent pour régler certains comptes. Le père et la mère réagissent de façon différente : la mère attend des nouvelles, le père cherche qui aurait pu s'en prendre à sa fille, la colère l'aveugle.

L'auteur décrit très bien les effets domino qu'entraine une disparition dans un petit village.