index

Luc sauve Maud, une jeune femme de vingt ans, d'une agression. Ayant reçu plusieurs lettres de menaces, le père de la victime, le célèbre chirurgien Armand Reynier, demande à Luc de veiller sur sa femme et ses enfants. Ce dernier, embauché comme garde du corps, ne tarde pas à découvrir les non-dits qui déchirent la famille.

C'est le deuxième livre de Karine Giebel qui me déçoit. Il n'y a pas le petit truc en plus, qu'il y a dans Terminus Elicius ou Les Morsures de l'Ombre, qui fait que le roman reste dans les mémoires, qu'il marque les esprits. L'histoire en elle-même n'est pas très originale ensuite il y a beaucoup de longueurs, il faut dire que le récit de la surveillance d'un garde du corps n'est pas super passionnante. Les personnages sont assez caricaturaux : le grand professeur désagréable qui croit que tout est permis, Maud la fille gâtée, Charlotte la femme forcément plus jeune que son mari et qui a tendance à trop boire.

Ce n'est donc pas un coup de coeur.