Dors si tu peux....

18 février 2018

Ebdo le journal

0

J'ai découvert ce journal il y a 2 semaines. J'aime beaucoup le format qui ressemble plus à un format magazine qu'à un format journal. J'aime aussi le concept : un journal indépendant sans publicité de ce fait, ils peuvent choisir les sujets. Des lecteurs peuvent déposer des sujets d'articles ou des idées. Il y a aussi une recette de cuisine, uen rubrique jardin et "fait maison", des jeux. Il y a plusieurs formules d'abonnement : de 10 € qui correspond au prix minimum pour que le journal existe à 20 € qui est un abonnement de soutien pour aider d'autres abonnés à lire car il y a un abonnement pour ceux qui ne peuvent donner plus. Pour proposer ce type d'abonnement, il faut faire confiance aux lecteurs.

Les journalistes vont aussi à la rencontre de leurs lecteurs.

Je vais peut être encore attendre avant de m'abonner mais je vous conseille de tester ce journal. Vous pouvez vous renseigner en allant sur le site : https://www.ebdo-lejournal.com/

 

Posté par dorsi77 à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Concert d'Indochine

27972794_10214678977504562_3854067711376187493_n

28166622_10214678992104927_1498455580654287656_n

27972631_10214678975184504_8071435005636695726_n

28059509_10214677924798245_8942563532322014610_n

Samedi soir, je suis allée au concert d'Indochine à l'Accor Hôtel Arena. Nous étions bien placés dans les gradins, un peu au-dessus de la fosse.

J'ai beaucoup aimé les jeux de lumières. J'ai aussi beaucoup aimé cette installation qui ressemblait à une soucoupe volante et sur laquelle était projeté des films. Par contre, je ne sais pas si c'est parce qu'on était en bas des gradins mais le son était vraiment mauvais, il y a des moments où on ne reconnaissait même pas  la voix de Nicola Sirkis.

Dommage ......

Posté par dorsi77 à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2018

Petits Secrets, Grands Mensonges de Liane Moriarty

CVT_Petits-secrets-grands-mensonges_6455

À la fête de l'école, quelqu'un a trouvé la mort. Qui est responsable du drame ? Trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles épouses, des familles recomposées (ou décomposées), qui cachent tous de redoutables petits mensonges, se retrouvent au cœur de l’affaire.
Après Le Secret du mari, best-seller international, Liane Moriarty nous plonge une nouvelle fois dans l'univers clos de ces quartiers résidentiels qui dissimulent derrière leurs jolies façades des secrets inavouables.

J'avais beaucoup aimé Le Secret du Mari et j'ai également beaucoup aimé ce roman. Dès le début, on sait qu'il y a un meurtre, on ne sait pas qui est mort, ni pourquoi, ni qui est le meurtrier. L'auteur commence 6 mois plus tôt et on fait la connaissance des protagonistes : Jane et son fils qui sont nouveaux dans la ville, Céleste qui est d'une extrême beauté, Madeline l'extravagante. Il y a la vie sociale : à l'école, au travail, au restau et la vie à la maison qui peut cacher certaines choses.

L'auteur décrit la vie de chaque famille et ce qui amène au drame. C'est subtile, très psychologique. L'auteur nous plonge dans la vie d'un quartier avec ses secrets, ses jalousies, ses relations de voisinage,... .

 

Posté par dorsi77 à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2018

Il court, Il court, le Furet de M. J. Arlidge

Il-court-il-court-le-furet

Dans le quartier des prostituées de Southampton, le corps d'un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cour arraché. Dans les heures qui suivent, l'organe est retrouvé. Un coursier l'apporte à la famille de la victime. Bientôt, un autre corps est retrouvé. De nouveau, le cour manque.Pain bénit pour les tabloïds, l'histoire de ce tueur en série ne tarde pas à faire les gros titres des journaux. On le compare bientôt à Jack l'Éventreur. Pourtant, dans cette affaire, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées. Il s'agit plutôt de leurs clients. Les victimes, des hommes à la vie bien rangée, en apparence, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville. Le commandant Helen Grace est chargée de l'enquête ; elle sent que le tueur est déchaîné, il faut absolument qu'elle l'arrête avant qu'il ne frappe à nouveau.

Une belle enquête d'Helen Grace. Il y a moins de surprise concernant le personnage d'Helen mais l'histoire est originale. Des hommes dont la vie a l'air bien rangé sont assassinés petit à petit on découvre leurs secrets. En parallèle, on en apprend plus sur la vie des différents collègues d'Helen.

 

Posté par dorsi77 à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Episode neigeux

27545273_10214586662836753_6120300115324586458_n

Photo prise quand je suis revenue à pieds de la gare

La région parisienne n'est pas adaptée à la neige. Mercredi matin, il y avait 10 cm de neige, aucun bus. Je suis allée à la gare à pied car je n'ai pas osé prendre la voiture. J'aurai pu parce que les axes principaux étaient bien dégagés mais je ne savais pas comment le temps allait évoluer dans la journée. A la gare, j'ai eu un train dans les 10 minutes j'ai eu de la chance parce que le prochain était 50 min plus tard. Le soir, je suis donc rentrée à pieds étant donné qu'il n'y avait toujours pas de bus. Le lendemain, j'ai pris ma voiture. Il y avait toujours quelques retards de train.

J'ai ressorti mes bottes fourrées et un anorak. Je ne les avais pas mis depuis 5 ou 6 ans.

Aujourd'hui, il y a du soleil !!! ça fait du bien.

Posté par dorsi77 à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 février 2018

Paris Face Cachée 2018

Cette année, j'ai encore participé à l'édition de Paris Face Cachée. Malheureusement, le début de l'inscription a débuté à 13h et je n'ai pas pu me connecter au boulot.

J'ai quand même fait 2 balades :

Faites le mur !!! : ça fait un moment que je voulais faire un parcours guidé des fresques murales que je voyais quand je prenais la ligne 6. Chose faite. Notre guide Bénédicte (qui propose plusieurs parcours sur le street art : www.freshstreetarttoutparis.com) nous a expliqué le pourquoi du comment de ces fresques. C'était très interessant, ça permet de voir les détails qu'on ne voit pas forcément quand on se promène tout seul.

Voici quelques oeuvres :

IMG_0336

IMG_0345

IMG_0356

J'aimerai faire un autre parcours pour découvrir les autres fresques du 13e mais je vais attendre que le temps soit plus clément parce que j'ai eu super froid.

Je n'ai pas eu le temps de traîner car j'avais une autre découverte à 13h.

Quand Le Béton Inspire au quotidien !!! cette découverte se passait au siège du Parti Communiste en effet l'espace Oscar Niemeyer est aussi une résidence pour artiste. Actuellement, c'est Frédérick Gautier, céramiste et performeur qui est en résidence. Après une visite du siège du PC, nous avons créé uen oeuvre mine de rien ce n'était pas évident de faire un objet qui ressemble à quelquechose. Il faudra, au mois de mars, qu'on récupère nos oeuvres car il faut les faire cuire.

 

IMG_0388

IMG_0373

IMG_0371

IMG_0380

IMG_0383

IMG_0378

Si vous voulez découvrir plus de chose sur l'espace Niemeyer en allant sur : http://espace-niemeyer.fr/

J'ai apprécié ces 2 balades et je suis rentrée bien fatiguée surtout que la veille suite à une soirée crêpes avec l'équipe de hand, je mettais couchée tard.

 

 

 

Posté par dorsi77 à 15:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Le Cri de Nicolas Beuglet

cri

À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…

J'avais un peu peur parce qu'il y a eu pas mal de promo et de bonnes critiques sur ce livre et je me méfie un peu car j'ai souvent été déçue quand j'ai suivi les critiques. Je n'ai pas été déçue, j'ai vite plongé dans l'histoire et j'ai eu du mal à lâcher ce livre. Ce livre nous fait revivre la période de l'après guerre et de la guerre froide. L'inspectrice Sarah Geringen commence son enquête en Norvége mais elle va vite être entrainée dans une course contre la montre.

Je ne peux pas trop en dire plus sinon je dévoile une grosse partie de l'hisoire ce qui n'est pas  le but (je râle assez quand je lis certains blogs qui livrent presque la totalité de l'intrigue. En tout cas, ce livre comporte tous les ingrédients d'un page-turner.

 

Posté par dorsi77 à 15:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Derrière La Porte de B. A Paris

porte

Jack et Grace ont tout pour eux. Le charme, l’amour, l’aisance financière, une superbe maison. Lui, avocat brillant, elle, maîtresse de maison idéale. Le bonheur. Du moins, en apparence. Pourquoi ne voit-on jamais Grace sans son mari ?
Nous avons tous dans notre entourage un couple comme celui qu’ils forment, le genre de duo qui fait rêver. Et pourtant, parfois, un mariage parfait cache un men­songe parfait.
Et vous, connaissez-vous vraiment vos amis ?

Un roman psychologue assez flippant. Grace pense avoir trouvé le prince charmant lorsqu'elle épouse Jack. Il a une qualité indispensable à ces yeux : il s'entend parfaitement avec Millie, sa soeur trisomique. Malheureusement, elle s'aperçoit très rapidement qu'elle est tombé dans un piége. L'auteure décrit parfaitement le processus du narcissique pervers qui telle une araignée tisse sa toile pour isoler sa proie.

 

 

Posté par dorsi77 à 14:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Une Colonne de Feu de Ken Follett

Une-colonne-de-feu

Noël 1558, le jeune Ned Willard rentre à Kingsbridge : le monde qu'il connaissait va changer à tout jamais... Les pierres patinées de la cathédrale dominent une ville déchirée par la haine religieuse et Ned se retrouve dans le camp adverse de celle qu'il voulait épouser, Margery Fitzgerald. L'accession d'Élisabeth Ire au trône met le feu à toute l'Europe. Les complots pour destituer la jeune souveraine se multiplient, notamment en France ou la séduisante Marie Stuart – considérée comme l'héritière légitime du royaume anglais et issue de la redoutable famille française de Guise – attend son heure. Pour déjouer ces machinations, Élisabeth constitue les premiers services secrets du pays et Ned devient l'un des espions de la reine. À Paris, il fait la connaissance de la libraire protestante Sylvie Palot dont le courage ne le laisse pas indifférent... Dans ce demi-siècle agité par le fanatisme qui répand la violence depuis Séville jusqu'à Genève, les pires ennemis ne sont cependant pas les religions rivales. La véritable bataille oppose les adeptes de la tolérance aux tyrans décidés à imposer leurs idées à tous les autres – à n'importe quel prix.

Je viens de finir ce gros roman de 900 pages. Comme d'habitude avec Ken Follett, c'est un très bon roman historique. Un roman qui pourrait être d'actualité étant donné qu'il aborde la liberté de pratiquer sa religion. A cette époque, un protestant est un hérétique. Elisabeth 1er essaie de maintenir la paix et estime qu'il ne faut pas mourir pour sa religion malheureusement elle sera aussi obliger de tuer un certain nombre de personne. Les conflits religieux ont aussi des effets sur la politique des différents pays européens. Comme actuellement, avoir des informations est important pour éviter des attentats ou des meurtres. mourir

Ce livre m'a permis d'aborder une période de l'histoire que je ne connaissais pas trop. ça m'a rappelé que quand j'étais fille au pair à Londres, j'avais assisté à un feu d'artifice au mois de novembre qui commémore La Conspiration des Poudres en général ce feu d'artifice est précédé d'un bûcher dans lequel on brûle un personnage à l'effigie de Guy Fawkes.

Posté par dorsi77 à 14:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 janvier 2018

Les séries

Alors, j'ai regardé :

index

Les innocents : Alors qu'ils partagent un moment d'intimité isolés dans les bois, Yann et Lucas, deux adolescents, sont témoins d'une tuerie exécutée par un tueur froid et méthodique. Ils ont vu l'assassin, et l'assassin les a vus avant qu'ils ne lui échappent. Les deux garçons, qui n'assument pas leur attirance mutuelle, décident de taire leur présence sur les lieux du crime pour éviter que leur secret ne s'ébruite. Ce mensonge, ils l'opposent à leurs amis, à leur famille, et surtout à l'enquêtrice principale, le gendarme Hélène Siquelande, qui est aussi la tutrice de Yann. Mais la situation ne tarde pas à se corser puisque l'assassin est parvenu à remonter leur piste et va tout tenter pour éliminer ces témoins gênants.

Bof bof, je n'ai pas été emballée peut être parce que j'avais déja regardé la version norvégienne (Témoin sous Silence). Il y avait pourtant Tomer Sisley, Olivier Marchal et Odile Vuillemin mais j'ai trouvé la série plate, sans relief et qui manquait de finesse. En plus, on se dit que les deux jeunes auraient pu aller voir la police surtout que l'un des jeunes est le neveu de la gendarme chargée de l'enquête, ils auraient pu juste dire qu'ils étaient là pour discuter ou fumer, ils n'étaient pas obligés de dire qu'ils couchaient ensemble. Il y d'autres invraisemblance de ce type.

souviens

Souviens-toi : Un couple et leur bébé sont retrouvés assassinés dans leur maison. Madeleine, leur fille de 8 ans, a miraculeusement été épargnée, et il n'y a aucun signe d'effraction, ni aucun témoin. Sauf la fillette, retrouvée amnésique et mutique. Madeleine est alors prise en charge par un flic et une psychiatre qui vont tout faire pour l'aider et lui permettre de retrouver la mémoire, quitte à faire ressurgir leur passé respectif de manière douloureuse. Mais bien vite, une question impensable va se poser : l'enfant est-elle victime ou coupable ?

Bonne série où il y a du suspens et des rebondissements. En plus, plusieurs histoires se mêlent. Mention spéciale pour la comédienne, Zelie Rixhon, qui joue le rôle de Madeleine. Elle a un rôle difficile et qui ne doit pas être évident à jouer à cet âge là. J'ai été surprise par la fin.

unité42

 

Unité 42 : Dans les sous-sols du commissariat principal de Bruxelles, les membres de la Brussels Digital Unit forment une équipe hétéroclite mais soudée pour faire barrage aux nouvelles formes de délinquance qui menacent nos vies ultra-connectées.

Veuf depuis peu et devant s'occuper seul de ses trois enfants, Samuel Leroy intègre l'unité 42. Confronté à de nouveaux codes, il doit apprendre à collaborer avec la jeune idéaliste Billie Vebber, hackeuse fraîchement recrutée, qui poursuit clandestinement ses propres objectifs. Sauront-ils conjuguer leurs talents et mettre en sourdine leurs désaccords pour tenter de faire régner l'ordre et la loi dans ce nouveau Far West digital ?

J'ai regardé les 4 premiers épisodes. Ce qui est intéressant est la rencontre entre un flic à l'ancienne et une jeune flic férue de nouvelles technologies. Après cela reste des histoires classiques. Je n'avais pas compris qu'il était veuf en effet on voit toujours une femme qui ne parle pas dans son appartement mais je pensais qu'elle avait un problème mental.

gone

Gone : Kit "Kick" Lannigan est une rescapée d'un kidnapping particulièrement médiatisé. Elle a été sauvée par l'agent du F.B.I. Frank Booth. Déterminée à ne plus jamais être une victime, Kick s'entraîne aux arts martiaux et au maniement des armes à feu. Elle trouve sa vocation lorsque Booth la persuade de rejoindre une équipe spéciale chargée de résoudre les affaires d'enlèvements et de personnes disparues. Au cours de cette mission captivante, aux côtés de son partenaire John Bishop, ancien officier des services de renseignement de l'armée, Kick apporte à l'équipe sa connaissance unique de ce type de prédateur.

Un peu déçue par cette série peut être parce que j'avais lu le livre dont est issu cette série : Pourquoi moi ? de Chelsea Cain. C'est ici. Je trouvais plus crédible que Kit travaille pour un mystérieux ex vendeur d'arme que pour le FBI. Je trouvais que ça donnait du mystère et que ça gardait le mystère pour les prochains livres. Tout le monde parlait de Chris Noth comme étant le Mister Big de Sexe and the city pour moi c'est surtout l'acteur qui joue le rôle de Peter Florrick dans The Goodwife.

J'ai enregistré  "Maroni, les fantômes du fleuve".

Posté par dorsi77 à 17:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]