Dors si tu peux....

09 juillet 2019

Son Vrai Visage de Karin Slaugher

41RclecgVCLLe métier de Laura consiste à soigner les troubles de la parole. Dans sa profession, elle est reconnue et admirée. Elle a pourtant plus de difficultés quand il s’agit de faire parler sa fille de trente ans, qui semble collectionner les échecs en tout genre. Il aura suffi qu’elle l’invite au restaurant pour avoir une vraie discussion mère-fille,Il aura suffi qu’un gamin armé entre en scène,Il aura suffi d’un unique coup de couteau,Pour que tout bascule. Andy vient de voir sa mère tuer un homme. Sans une once d’hésitation. Efficace. Calme.Andy vient de comprendre que sa mère n’est peut-être pas celle qu’elle prétend. Et, maintenant que les masques tombent, la voix de ces deux femmes pourrait bien ne plus jamais se faire entendre.Des personnages féminins à la violence sourde, des courses poursuites contre le passé, un art consommé de la perversion.

Karin Slaughter est une de mes auteures préférée. Ce roman ne fait pas parti de la série des Grant county ou Will Trent.

Lors d'un fait-divers, Andy et les habitants de cette petite ville découvre une Laura totalement différente de celle qu'ils connaissent. Ce fait divers va faire également ressurgir des personnages du passé de Laura. Le roman se divise entre l'histoire actuellement et l'histoire passée. Au fil des pages, on apprend la vraie histoire de Laura qui d'ailleurs ne s'appelle pas Laura en vrai.

L'auteure décrit parfaitement le pervers narcissique, le manipulateur, le processus qui fait que petit à petit une personne n'a plus d'avis ou d'idée propre, c'est le même système que l'endoctriment sectaire mais aussi mais aussi les effets sur les victimes.

Le personnage de Andy m'a un peu énervé, j'avais envie de la bousculer un peu. Le personnage de Laura n'est pas non plus très sympathique.

Un très bon thriller psychologique qui permet de comprendre dans les faits divers le comportement de certaines victimes.

Editions Colins Noirs - Parution 03/04/2019 - Prix : 20€90

 

Posté par dorsi77 à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 juin 2019

Chaud, chaud

pas les marrons par contre, les températures étaient bien chaudes surtout dans le RER D où des températures ont été enregistrées à 45 degrés !!! Il y a eu une distribution d'eau lundi et vendredi, c'est bien mais ce qui est surtout genant c'est le manque d'air.

Au bureau, aération le matin et à partir de midi ou 13h, on fermait les fenêtres et les stores. La seule fois où j'ai mis le ventilateur, j'ai le nez qui a coulé toute la soirée. Étant donné que nous avons des patients, il y a une salle climatisée et pour  les salariés, on a également mis un climatiseur dans la salle de repos. Malheureusement, plus il y a de clim, plus l'air extérieur va se réchauffer.

A priori, les températures vont baisser la semaine prochaine.

Sinon, fin des cours de chinois et fin du handball.  Il faut attendre la rentrée maintenant. Je vais essayer d'aller à la piscine mais l'été c'est souvent bondé. Je n'ai plus d'abonnement à la salle de sport, je trouve dommage qu'il n'y ait pas des abonnements de courte durée. Les weekend vont être moins chargés. J'ai des travaux de peinture en août.

Posté par dorsi77 à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Complot de Nicolas Beuglet

complot-format-poche-1268890204_MLUn archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps d'une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux. Quand l'inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l'identité de la victime, c'est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre. Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d'une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu'un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées. C'est l'odeur d'un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas..

J'avais beaucoup aimé Le Cri mais j'ai vraiment adoré ce deuxième roman. Il réunit tous les ingrédients qui font que j'ai eu du mal à le lâcher : du rythme, du suspens du début à la fin, des personnages attachants, une histoire surprenante mais réaliste. L'auteur a fait des recherches pour baser son histoire et ça se sent mais sans alourdir le récit. Le personnage de Sarah Geringen est assez complexe et torturée, je suppose qu'on va la retrouver dans le prochain roman car il reste de nombreuses questions à son sujet.

Le sujet est original mais je n'en dirais pas plus, je ne veux pas casser la découverte de l'histoire. Je trouve dommage que certains blogs dévoilent cette partie parce que du coup, si on n'a pas lu le livre, ça enlève de la surprise à la lecture.

Editions Pocket - paution le 13/06/2019 - 8€30

Posté par dorsi77 à 18:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 juin 2019

Too Good To Go

J'ai téléchargé cette application pour éviter le gaspillage alimentaire : des magasins ou des restaurants proposent des "paniers" d'invendus pour éviter de les jetter. C'est une bonne idée mais pour l'instant, je n'ai rien acheté. Tout simplement parce que les horaires proposées sont soit pendant mes heures de travail, soit dans la soirée par exemple 21h15 et franchement, je n'ai pas envie de ressortir pour ça ou alors c'est assez éloigné de mon domincile par exemple à 30 km de chez moi. Sur Paris où je travaille, idem

En plus, je m'attendais à plus de produits non transformés, plus de fruits et légumes bruts par exemple. Je ne suis pas forcément intéressée par acheter que des viennoiseries ou des gâteaux.

Je ne sais pas si je vais garder cette application. Je vais voir si j'en trouve une plus opérationnelle.

Posté par dorsi77 à 18:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Luca de Franck Thilliez

51vuMHlinWL" Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ? "

Partout, il y a la terreur.
Celle d'une jeune femme dans une chambre d'hôtel sordide, ventre loué à prix d'or pour couple en mal d'enfant, et qui s'évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d'un corps mutilé qui gît au fond d'une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d'un homme qui connaît le jour et l'heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S'engage alors, pour l'équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C'était écrit : l'enfer ne fait que commencer

J'attends toujours les livres de Franck Thilliez avec impatience. C'est un de mes auteurs préféré et à part un livre qui m'a moins plu, je n'ai jamais été déçue. 

Franck Thilliez fait un gros travail de recherche mais il ne nous noie pas dans trop de détails techniques ou des sigles comme le font d'autres auteurs. Ensuite, ces sujets sont d'actualité et sont souvent liés aux sciences et la médecine. Je trouve que cela fait réfléchir sur les dérives éventuelles des progrès de la médecine par exemple : jusqu'où on peut aller ? mais d'un autre côté, on peut se dire qu'il y a quelques années, ça pouvait paraître aberrant de faire une transplantation d'organes et que maintenant, c'est passé dans les moeurs.

Pour finir, les enquêtes sont toujours passionnantes et bien menées pour garder le suspens jusqu'à la fin. J'apprècie le duo d'enquêteurs Sharko et Lucie mais aussi les personnages secondaires comme Nicolas Bellanger. Dans ce roman, un nouveau personnage apparaît qui intrigue beaucoup.

Je ne sais pas ce que les auteurs ont avec les pluies diluviennes et l'inondation de Paris, ça a l'air de les  inspirer !!!!

Bref, au final, un bon thriller comme d'habitude.

Fleuve Editions - parution 02/05/2019 - 22,90 €

Posté par dorsi77 à 18:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


08 juin 2019

Islanova de Nathalie Hug et Jérôme Camut

41EI0rnAbcLRien n’avait préparé Julian Stark à une telle vision ce matin-là. Alors qu’il rentre chez lui pour évacuer sa maison menacée par un incendie de forêt, il trouve Charlie, sa fille de seize ans, au lit avec son beau-fils Leny. Certaine que son père va les séparer, Charlie persuade Leny de fuguer, direction le Sud-Ouest. Son idée : rallier la ZAD (zone à défendre) de l’Atlantique, située sur l’île d’Oléron. Là-bas, ils seront en sécurité le temps que Julian se calme. Là-bas, surtout, se trouve Vertigo, un homme charismatique dont elle écoute la voix sur les ondes depuis des mois. Vertigo, le leader de l’Armée du 12 Octobre, groupe d’écologistes radicaux. Ce que la jeune fille ignore, c’est que la ZAD abrite des activistes prêts à tous les sacrifices pour défendre leur cause, et qu’en s’y réfugiant, elle précipite sa famille dans une tragédie qui les dépasse tous.

La série "Les Voies de l’ombre" m'avait fait flippé et j'avais beaucoup aimé la série W3 Les auteurs changent de registre en nous plongeant dans le futur en 2025. Il y a de nombreuses revendications écologiques et sociétales. Julian Stark a fui Paris après les attentats après 2015. Malheureusement, même en Alsace, la famille de Stark n'est pas à l'abri.

J'ai beaucoup aimé ce roman qui est très réaliste surtout dans l'ambiance actuelle. Le rythme est rapide, j'ai beaucoup apprécié les personnages. Je pense que je vais lire la suite rapidement.

Editions Pocket - Parution le 07 mars 2019 - 9,40 euros

Posté par dorsi77 à 19:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Aucune Pierre Ne Brise La Nuit de Frédéric Couderc

51PLrcUEDoLLongtemps expatriée, Ariane mène à Paris une existence bien remplie. Le coup de foudre avec Gabriel, réfugié argentin, balaie tout sur son passage et fait naître un terrible soupçon : et si Clara, sa fille adoptée vingt ans plus tôt à Buenos Aires, était l’un des cinq cents bébés volés sous la junte militaire recherchés par les fameuses Grands-mères de la Place de Mai ? Sur fond de guerre conjugale, les amants comprennent alors qu’il n’est de salut que dans la quête implacable de la vérité.
Assis sur les multiples complicités de la France et de la sanglante dictature argentine, Frédéric Couderc livre un récit inspiré de faits réels qui entremêle secrets de famille, intrigue politique et sentimentale.

Un coup de foudre peut tout faire basculer. Parce qu'Ariane rencontre Gabriel d'origine d'Argentine, elle se rappelle son séjour là-bas et surtout l'adoption de sa fille. De fil en aiguille, on apprend toute l'histoire de sa fille.

Je suis toujours surprise de voir l'ignomimie des gens et de leur cruauté. Comment peuvent ils toujours imaginer des moyens pour faire souffrir d'autres personnes. La France n'a pas eu une atittude dont on peut être fier comme l'Eglise catholique.

J'ai trouvé Ariane un peu naive, c'est le seul point négatif de ce roman.

Editions Livre de Poche - parution le 09 mai 2019 - 7,90 €

 

Posté par dorsi77 à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mai 2019

Je T'Aime de Barbara Abel

45710076 Rien n'est plus proche de l'amour que la haine.

Après un divorce difficile, Maude rencontre le grand amour. Un homme dont la fille, Alice, lui mène hélas une guerre au quotidien.
Lorsqu'elle découvre l'adolescente en train de fumer du cannabis dans sa chambre, celle-ci la supplie de ne rien dire à son père. Maude voit là l'occasion parfaite d'apaiser les tensions au sein de sa famille recomposée.
Après tout, que feriez-vous à sa place ?
Prenez les mêmes six mois plus tard. Ajoutez Nicole et Solange, deux femmes dont les vies vont être pulvérisées le jour où l'addiction d'Alice provoque un accident... mortel.
N'oubliez pas le père, qui comprend que sa fille se drogue et que sa compagne était au courant.
Ceci n'est pas exactement une histoire d'amour, même si l'influence qu'il va exercer sur les héros de ce roman est capitale. Autant d'hommes et de femmes dont les routes vont se croiser au gré de leur façon d'aimer parfois, de haïr souvent.
Parce que dans les livres de Barbara Abel, comme dans la vie, rien n'est plus proche de l'amour que la haine...

Barbara Abel décripte une nouvelle fois le sentiment de l'amour et de la haine mais cette fois-ci dans les relations familiales.

Une famille recomposée comme il en existe tant. Les relations entre les membres de la famille sont plus ou moins tendu jusqu'au jour où Alice est arrêtée et là, rien ne va plus. Chaque parent défend son enfant

Barbara Abel explore également la douleur d'une mère qui  perd son enfant, entre désir de justice et désir de vengeance

Tout le long du livre, on se demande si Maude avait pris la décision de dénoncer Alice, est ce que l'histoire aurait été différente ? Si X avait fait ceci ou cela, est ce qu'il se serait passé autre chose ? Il y a aussi l'effet papillon comme une petite action peut provoquer une catastrophe

Un bon livre qui se lit très vite. Un livre très rythmé où il y a du suspens jusqu'à la fin.

Edition Pocket - parution le 09 mai 2019 - 7€90

Posté par dorsi77 à 17:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

11 mai 2019

Le Gang Des Rêves de Luca Di Fulvio

gangNew York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d'Européens, la ville est synonyme de " rêve américain ". C'est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L'espoir d'une nouvelle existence s'esquisse lorsqu'il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l'amour ?

Un livre prêté par ma directrice.

J'ai beaucoup aimé cette histoire qui nous plonge dans l'Amérique des années 20 et du rêve américain.

Cetta débarque à New York avec son fils issu d'un viol et se fait immédiatement repéré par un proxénète. Cetta reste optimiste et positive et n'arrête pas de répéter à son fils qu'il est américain et non italien. Christmas veut faire fortune et être reconnu.

Une belle histoire d'amour et surtout d'amitié dans une Amérique corrompue, violente et raciste. Je me suis doutée de la fin mais ça n'enlève rien au plaisir que j'ai eu à lire ce roman.

Seul bémol : des scènes de viol à répétition qui n'apporte rien au récit.

 

Posté par dorsi77 à 11:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 avril 2019

La Dernière Chasse de Jean-Christophe Grangé

La-Derniere-Chae

En Forêt noire, la dernière chasse a commencé ...

Et quand l'hallali sonnera, la bête immonde ne sera pas celle qu'on croit.

J'ai acheté ce livre les yeux fermés bah oui c'était un nouveau Grangé !!! Mauvaise idée !!! Le résumé ne donne pas beaucoup d'indice sur le sujet. J'ai commencé à le lire et je me suis dit "ça me rappelle quelque chose" et pour cause, ce sont les 2 premiers épisodes de la série TV avec Olivier Marchal !!! Du coup, j'ai refermé le livre et je suis allée me faire rembourser. Je n'ai lu que 3 chapitres. 

Franchement, j'ai eu l'impression de me faire avoir. Ce n'est pas comme voir un film ou des épisodes après la sortie du livre.

Bref, un livre pour celles et ceux qui n'ont pas vu la série.

Posté par dorsi77 à 18:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]