Dors si tu peux....

03 décembre 2016

Mort de Fidel Castro

Je suis surprise que Ségolène Royale soit envoyer aux funérailles de Castro pour représenter la France, je ne comprends pas que la France aille rendre hommage à un dictateur. Même dans les médias, je trouve que le ton est complaisant, on donne lui l'image d'un romantique. Alors certes, il a libéré Cuba d'un dictateur Batista. A l'origine, il avait peut être de bonnes intentions mais malheureusement ça n'a pas tenu. De nombreux opposants au régime ont été emprisonnés, la liberté de la presse est inexistante. De nombreux cubains ont d'ailleurs fuient leur pays pour aller aux Etats Unis.

C'est son frère qui a repris les rênes du pouvoir, il n'a toujours pas organisé d'élections. Certes, il y a une ouverture vers les Etats Unis mais il faut dire que l'économie est au plus mal surtout depuis que la Russie a laissé tomber Cuba.

Bref, je ne comprends pas cet engouement pour cet homme.

Posté par dorsi77 à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Je L'ai Fait pour Toi de Laurent Scalese

fait_pour_toi

Bienvenue à Lazillac-sur-mer, dans l'univers du commandant Samuel Moss dont les armes sont le charme, la séduction et l'art du détail : rien ne lui échappe, que ce soit sur une scène de crime ou au quotidien.
Cette histoire débute quand la romancière à succès Jade Grivier est retrouvée morte chez elle, dans son bureau, suicidée. Après avoir inspecté les lieux, à sa façon, Samuel Moss conclut qu'il ne s'agit pas d'un suicide mais d'un homicide, dont il identifie immédiatement le coupable.
Le plus compliqué, maintenant, pour Samuel Moss, est de comprendre comment le meurtrier a procédé et de prouver sa culpabilité, avec élégance bien sûr, et surtout sans salir ses nouvelles chaussures sur la plage de Lazillac...

Laurent Scalese a créé un nouveau personnage très séducteur comme d'habitude : Samuel Moss. Samuel Moss a certains troubles du comportement cependant l'auteur nous a pas créé, comme d'autres auteurs, un flic alcoolique, suicidaire, mal léché. Samuel Moss est un personnage atypique.

L'auteur laisse des indices et rapidement j'ai deviné qui était le suspect mais l'importance est, comme dans Colombo, le raisonnement de l'enquêteur, comment il fait "parler" les preuves. La fin est surprenante.

Au final, un bon polar qui donne envie de retrouver Samuel Moss dans de nouvelles aventures.

Posté par dorsi77 à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mortels Trafics de Pierre Pouchairet

9782213701394-001-X

À croire qu’il est plus important d’intercepter des « go fast » de cannabis que d’arrêter des tueurs…
Si la marchandise est perdue, rien ne vous protègera plus, même pas les barreaux d’une prison…
Une rumeur assassine s’en prend à l’innocence d’une famille.
La violence des trafics mobilise Stups et Crim’ au-delà des frontières, dans le secret d’enquêtes mettant à l’honneur des tempéraments policiers percutants, parfois rebelles, toujours passionnés.

En France et à l’étranger, Pierre Pouchairet a vécu les procédures, les ambiances et les « milieux » qui inspirent ses romans. Dans ses livres éclate une vérité qui dépasse l’imagination, la vérité d’une vie engagé

L'auteur connaît son sujet mais l'histoire reste assez banale. Je suis surprise que ce livre est reçu le prix Quai des Orfèvres. Je trouve qu'il y a un manque d'originalité, manque de suspens. L'histoire est sauvée par les personnages qui sont attachants. Un livre vite lu mais également vite oublié.

Posté par dorsi77 à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2016

Mon expérience chez Hippopotamus

Comme je l'ai dit sur mon article sur Le Retour des 10 Commandements, j'ai eu une mauvaise expérience dimanche à l'Hippopotamus Bercy. Nous sommes arrivés à 12h40. Nous avons été accueillis enfin c'est vite dit par le gérant. Nous avons commandé et nous avons attendu, attendu.... Certes il y avait un peu de monde étant donné qu'il y avait la comédie musicale à Bercy mais je suppose que les équipes doivent avoir l'habitude. Au bout d'1/4 d'heure, le serveur nous a prévenu qu'il y avait un peu d'attente étant donné que toutes les commandes étaient parties en même temps. Pourtant, il y avait déjà beaucoup de clients qui avaient commandé. On commençait à être sérieusement énervé d'attendre, on allait appeler le serveur quand une employée s'est présentée à nous en disant que d'habitude, elle était en salle, qu'elle était passée en cuisine pour donner un coup de main mais elle ne pouvait pas tout faire et qu'on ne serait pas servi !!!!! Le responsable du restaurant n'est pas venu pour présenter ses excuses, les serveurs se sont planqués. Les clients à côté de nous attendaient leurs desserts et ils allaient appeler le serveur pour payer car ils n'arrivaient pas. Nous avons été acheter des sandwichs. Le seul point positif : nous avons attendu assis et au chaud.

A ce moment là, il fallait nous dire à notre arrivée que ce n'était pas possible de nous servir. Nous aurions tout à fait compris qu'il ait un problème de personnel. En plus, nous avons commandé un carpaccio et un faux filet, ça ne demande pas des heures de préparation surtout que dans ce type de restaurant, tout arrive tout prêt, c'est de l'assemblage et mise sur assiette.

J'ai fait ma réclamation sur le site d'Hippopotamus et le lendemain, j'ai une réponse : "Nous avons pris connaissance du désagrément rencontré lors de votre visite dans notre restaurant Hippopotamus de Bercy Arena. Nous en sommes désolés et nous tenons à vous présenter toutes nos excuses. Nous avons rappelé à l’ensemble de notre équipe l’indispensable respect, au quotidien, des valeurs de service et d’accueil faisant notre réputation. Souhaitant conserver toute votre confiance, vous recevrez prochainement une invitation par voie postale."

Par invitation, je m'attendais à une invitation pour 2 repas et bien non, nous avons eu une invitation pour 2 desserts !! c'est mieux que rien surtout que leurs desserts ne sont pas donnés. Mais, je n'ai fait une réclamation parce qu'un serveur a été mal aimable ou qu'il y avait un cheveu dans mon plat, j'ai fait une réclamation car nous n'avons pas été servi !!! c'est quand même un grave manquement à l'accueil client !!!

Quand je travaillais dans l'hôtellerie, le service client offrait des nuitées pour moins que ça, même à des clients qu'on avait pas vu (ils avaient pris leur chambre au distributeur automatique) qui se plaignaient de l'accueil.

J'ai renvoyé une réclamation, je verrai  bien.

Posté par dorsi77 à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2016

Le retour des 10 commandements

LE-RETOUR-DES-DIX-COMMANDEMENT_3437695045357815608

Dimanche, nous sommes allées voir Le Retour des 10 Commandements. Je n'avais jamais vu de comédie musicale. Je n'ai pas été déçue : un très beau décor,  de bons chanteurs et danseurs. J'ai passé un très bon moment.

Par contre, avant le spectacle, nous avons été dans un restaurant d'une grande chaîne, nous avons passé la commande, au bout d'1/4 d'heure, le serveur nous prévient qu'il y a de l'attente car toutes les commandes ont été passées en même temps. Au bout d'1/ heures, nous en avions franchement marre d'attendre, nous nous sommes dit que nous ferions l'impasse sur le dessert. Une femme avec son tablier et sa charlotte s'est d'un seul coup présentée devant nous, pour dire qu'elle ne pourra pas nous servir car il y avait un problème de personnel. Nous n'avons pas eu d'excuses de la part du gérant. Nous avons été nous acheter 2 sandwiches à la boulangerie d'à côté. Le soir, j'ai envoyé un message au service client. Service qui m'a répondu rapidement J'ai eu des excuses et ils vont m'envoyer une invitation pour 2 repas.

 

Posté par dorsi77 à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Formation aux premiers secours par la Croix Rouge Française

yifTHAJE

Il y a 15 jours, j'ai fait ma journée de formation aux premiers secours. Mon mari me tannait avec ça depuis des années, lui-même a été responsable de poste pendant des années pour la Protection Civile. Il me disait : "tu serai bien contente si tu avais un malaise ou un accident que quelqu'un vienne à ton secours". Je me disais que ça fait des années que je vis sans et j'en ai jamais eu besoin. Vous me direz qu'il suffit d'une fois. L'idéal serait d'avoir cette formation à l'école avec des remises à niveau régulières.

L'année dernière, j'avais pris les renseignements mais je ne m'étais pas inscrite, toujours autre chose à faire. Cette année, à la journée des associations, je me suis inscrite tout de suite et j'ai envoyé mon chèque (60 euros) dans la lancée. Pourquoi cette année ? mieux vaut tard que jamais et puis c'est vrai que dans les reportages sur les attentats, beaucoup de personnes ont dit qu'elles ne savaient pas quoi faire pour aider.

La formation dure une journée, dure dure de se lever un dimanche matin pour commencer à 8h30, heureusement la formation avait lieu à 5 min de chez moi à pied. Il y avait 2 moniteurs et 16 élèves. Et là, on a beaucoup d'information en une journée. On a vu le massage cardiaque, l'utilisation du défibrilateur, la mise en position latérale de sécurité, que faire en cas de malaise, de brûlures, etc.

La formation s'est terminée à 18h30. Formation intéressante, les deux formateurs étaient sympathiques et expliquaient bien. Ils nous ont mis à l'aise. Le seul bémol est le manque de travaux pratiques. Ensuite, la question est : face à un malaise cardiaque par exemple, est ce qu'on aura le sang froid pour réagir ?

Maintenant, il me faut de la pratique ...................

Posté par dorsi77 à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2016

La Dame de Pierre de Xavier Marie Bonnot

1507-1

De la famille Verdier, il ne reste plus qu'eux, Pierre et Claire, le frère et la soeur. Lui, a repris la ferme familiale, dans la vallée de Saint-Vincent, auprès de leur montagne. Elle, vit à Paris. De l'existence de sa soeur, il ne sait rien, ou si peu de choses. Simplement qu'elle lui rendra toujours visite, immanquablement, deux fois l'an, dans cette maison de famille où rien n'a changé. Mais cette fois-là, c'est différent.
Claire a des cauchemars. Toutes les nuits, elle a peur pour une certaine Vicky, et prétend qu'elle-même sera bientôt morte. Pour Pierre, l'homme de la terre, les secrets et les névroses de sa soeur ne sont que des faiblesses. Un matin d'hiver pourtant, Claire part et ne revient pas. Lorsqu'on retrouve son corps sans vie, étrangement vêtu, c'est Pierre qui est désigné comme le coupable. Pierre est seul à présent.
Lui, le taciturne qui vit reclus depuis le drame qui a brisé sa carrière d'alpiniste, aurait-il pu commettre l'irréparable ? Tant il est vrai que dans la famille Verdier les mystères et les secrets sont légions. Et qui est cette Vicky dont personne dans l'entourage de Claire ne semble connaître l'existence ? Pierre comprendra bien tard qu'elle était le secret le mieux caché de sa soeur...

J'apprécie beaucoup cet auteur et son héros le commandant de police Michel de Palma dit Le Baron. Dans ce roman, l'auteur a décidé de délaisser son héros mais aussi de style qui est beaucoup rythmé  et dynamique. L'auteur quitte également Marseille pour un petit village perdu dans la montagne. Village déserté par les habitants et où le temps semble s'être arrêté. Les habitants ressemblent au paysage : rudes, peu accueillants voir hostiles. Il ne faut rien devoir à personne.

Claire est partie faire "carrière" à Paris pendant que son frère a repris la ferme familiale. Ils ont beaucoup d'affection l'un pour l'autre mais Pierre ne sait rien de la vie de sa soeur à Paris. Même au sein de la famille, les personnes ne se parlent pas, de se dévoilent pas. 

La force de ce roman est de nous tenir en haleine du début à la fin. J'ai eu envie de connaître le secret de Claire et de Pierre, la vie de leur famille et j'ai eu du mal à lâcher ce livre (mais bon il faut bien travailler, manger, etc ...). Le petit point négatif (en plus du fait que ce roman se lit trop vite) : l'hostilité du gendarme envers Pierre, un peu trop classique.

Si vous ne connaissez pas Xavier Marie Bonnot, avec ce premier roman, vous aurez envie de lire les autres livres de cet auteur.

 

Posté par dorsi77 à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2016

Les Intéressants de Meg Wolitzer

51zanwIhgbL

Durant les années 1970, Julie, 16 ans, passe une partie de son été à Spirit in the wood, une colonie de vacances. Elle y fait la connaissance d’un groupe de cinq jeunes adolescents qui se sont baptisés "Les Intéressants", par défi vis à vis des autres pensionnaires: Ethan, un surdoué des films d’animation, Goodman et sa soeur Ash, ainsi que Jonah, le fils d’une célèbre chanteuse folk icône de la contre culture, et enfin Cathy, une très belle fille qui rêve de devenir danseuse. Julie – rebaptisée Jules par les Intéressants – est fascinée par ces jeunes gens de son âge, cultivés, ironiques, talentueux et sûrs d’eux.

Le roman suit l’évolution des Intéressants pendant près de quarante ans. Ethan épousera Ash. Ensemble, ils connaîtront le succès, même si Ethan reste profondément amoureux de Jules. Goodman, lui, devra faire face à la justice. Ash sera détourné de la musique. Et Jules… Jules se cherchera pendant de longues années et racontera leur histoire à tous.

J'ai eu un peu de mal à entrer dans cette histoire, il y a beaucoup de retour dans le passé. C'est l'histoire de 5 jeunes qui se rencontrent dans un camp de vacances spécialisé dans les arts. On suit l'évolution de leurs sentiments et de leurs carrières. L'amitié comme en amour, il y a de la jalousie, des secrets, des non dits. L'argent ne protège pas des malheurs.

Une histoire aussi sur la société américaine où la classe moyenne a du mal à s'en sortir parce que les loyers sont chers, il faut rembourser les études, les soins médicaux sont également très onéreux. D'un autre côté, il y a des personnes très très riches. 

Finalement, j'ai beaucoup aimé cette histoire où on peut se retrouver dans certains personnages ou dans certaines situations avec des amis.

 

Posté par dorsi77 à 18:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Un an déjà

Déjà un an que les attentats ont eu lieu. Un an que des personnes ont été tuées ou blessées, d'autres n'ont rien eu mais étaient sur place et ont été traumatisées. C'est comme pour le 11 septembre, on se souvient de ce que l'on faisait ce jour là, personnellement je m'étais couchée tôt, l'entraînement de handball avait été supprimé par manque de participants, je suis donc rentrée, mon mari regardait le foot, ça ne me disait rien donc je me suis mise au lit pour lire. Je n'ai appris les attentats que le lendemain matin.

Il y a déjà eu des émissions sur les événements, des commémorations dimanche. Je pense qu'il faudrait trouver une date unique pour commémorer ces attentats (ainsi que les attentats de 1995) parce que malheureusement je pense qu'il va y en avoir d'autres et on ne peut pas passer son temps en commémoration, il faut continuer à avancer et à vivre. En plus, à chaque fois, c'est du sel qu'on remet sur les plaies, on pense tourner la page et paf c'est reparti pour les reportages, etc. Je ne dis pas qu'il faut oublier mais il ne faut pas rester bloquer sur le passé. Déjà qu'en ce moment, je trouve que la France passe son temps en repentance diverse : l'esclavage, l'occupation, les Harkis, les tziganes, etc.

Je souhaite beaucoup de courage aux blessées et aux familles des défunts.

Posté par dorsi77 à 16:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 novembre 2016

Une Avalanche de Conséquences d'Elizabeth George

9782258117754

Qu'est-ce que Lily a bien pu découvrir dans le journal intime de son fiancé William Goldacre pour que celui-ci se précipite du haut d'une falaise du Dorset ? Et est-ce un hasard si, quelque temps plus tard, sa mère, Caroline Goldacre, se retrouve mêlée à une sombre affaire : la mort suspecte de Clare Abbott, l'auteur féministe dont elle était l'assistante ?
Si le lien entre les deux décès semble ténu, voire inexistant, le sergent Barbara Havers est néanmoins déterminée à faire éclater la vérité. Il n'en faudra pas moins pour restaurer auprès de sa hiérarchie son image salement écornée par une précédente enquête. Elle est soutenue par son supérieur, l'inspecteur Thomas Lynley, qui suit une piste à Cambridge, où le corps de Clare a été retrouvé. Barbara Havers, de son côté, cherche quel mystère se cache dans la campagne du Dorset, d'apparence si paisible...

Barbara Havers n'est pas en odeur de sainteté auprès de sa hiérarchie. Elle est prête à tout pour se faire bien voir même voir un meurtre où d'autres ne voient rien de suspect. J'ai beaucoup apprécié ce polar. L'auteure pose le décor et les personnages avant de dévoiler petit à petit les secrets des uns et des autres jusqu'à la révélation finale. Il y a aussi en parallèle la vie privée des uns et des autres : Thomas Linley et sa nouvelle amie, la secrétaire de la directrice qui va essayer de "caser" Barbara en lui faisant faire diverses activités comme un speed dating ce qui est très cocasse.

Un roman psychologique qui dissèque les relations complexes dans une famille.

Posté par dorsi77 à 11:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]