Dors si tu peux....

01 décembre 2019

Imposer son point de vue

J'en ai un peu marre en ce moment de ces différents groupes ou personnes qui essayent d'imposer leur point de vue avec plus ou moins de violence ce qui entraîne des annulations de conférences, un film interdit de diffusion, des magasins bloqués, .....

Et on peut aussi parler des commentaires haineux sur les réseaux sociaux si on a le malheur d'exprimer des idées qui ne vont  pas dans leur sens de pensée.

Si ça continue on va allumer des bûchées pour brûler des livres qui ne correspondront pas à un certain sens de pensées.

Bien entendu ces faits sont toujours pour de bonnes raisons : la défense de l'environnement, des femmes, des animaux, etc. mais on ne veut plus laisser aux personnes leur libre arbitre, leur liberté de penser. J'appelle cela de la censure.

Posté par dorsi77 à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La Fille Du Roi des Marais de Karen Dionne

51_TrS3hI3LEn devenant une épouse et une mère comblée, Helena pense avoir accédé à la vie à laquelle elle aspirait. Mais quand un détenu s'évade d'une prison de sa région, elle mesure son erreur : il n’est pas si simple de tirer un trait sur son passé.
Car Helena a un secret : elle est l'enfant d’un viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage ni eau courante. Née deux ans plus tard, Helena a adoré cette enfance de sauvageonne, et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait malgré tout… Jusqu'à ce qu'elle découvre sa véritable cruauté.
Helena sait que la police n'a aucune chance d’arrêter celui que la presse a surnommé le Roi des marais. La seule personne capable de retrouver cet expert en survie, c'est sa fille.

Un bon thriller psychologique. Lorsqu'Hélèna apprend l'évasion de son père, tout son passé remonte à la surface, elle n'a jamais dit à son mari qu'elle est la fille d'un kidnappeur et violeur qui a enlevé sa mère âgée de 14 ans pour fonder une famille au milieu des bois. L'auteur décrit bien l'emprise de cet homme sur la mère d'Hélèna et de sa fille mais aussi comment cette adolescente qui a été enlevée a fini par accepter son sort mais aussi l'amour que sa fille lui porte.

Il est aussi intéressant de voir comment les proches peuvent exploiter ce type d'histoire pour gagner de l'argent.

J'ai beaucoup aimé cette histoire qui nous entraîne en pleine nature et qui montre qu'une enfant peut être heureuse sans téléphone, modernité, etc. maiq que la vie en ville est difficile après un tel apprentissage.

Editions Le Livre De Poche - date de parution 06/11/2019  - Prix 7,90 €

Posté par dorsi77 à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 novembre 2019

Visions de S.L Grey

41g9E_BxrxLTraumatisés par un récent cambriolage, Mark et Steph décident de s’offrir un voyage à Paris. Quoi de mieux qu’un séjour dans la ville lumière pour oublier cet événement sombre de leur existence. L’appartement des Petit, un couple d’artistes sympathiques, repérés sur un site d’échange de maisons, semble parfait. Cependant, lorsque Mark et Steph arrivent à destination, une mauvaise surprise les attend. Les lieux sont loin du charme évoqué sur les photos et leurs hôtes aux abonnés absents. Sans option de secours, Mark et Steph essaient de profiter au mieux de ce voyage, mais la détente et le repos ne sont pas au rendez-vous. Entre la voisine intrigante qui s’invite elle-même et Mark qui est soudainement hanté par des visions étranges, tout semble s’acharner contre eux. Après une série d’événements troublants, le couple décide de plier bagage. Pourtant, une fois de retour, aucun des deux ne parvient à se débarrasser du sentiment que quelque chose de sinistre règne à l’intérieur de leur propre domicile… et n’est pas prêt de partir.

J'ai gagné ce livre sur le blog de Revoir Le Printemps que vous pouvez consulter ici.

Je suis un peu mitigée sur ce livre. J'ai aimé l'atmosphère angoissante et le côté fantastique mais qui n'est pas assez abouti, ni très clair. J'ai trouvé que le scénario était mal ficellé, qu'il manquait des réponses. J'ai aussi un peu de mal à entrer dans l'histoire et je me suis doutée de la fin.

La base de l'histoire est intéressante : un couple avec une différente d'âge qui a subit un traumatisme lors du cambriolage de leur maison et qui décide de partir à Paris pour s'offrir une bouffée d'air mais rien ne se passe comme prévu. Le récit est à 2 voix : Mark et Steph en alternance. Le mari n'est pas très sympatique : le mec qui est lache, qui ne s'est pas trop ce qu'il veut. Steph est un peu plus sympatique même si elle ne sait pas trop ce qu'elle veut.

Je remercie Marion pour ce livre.

 

Posté par dorsi77 à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 novembre 2019

Le Signal de Maxime Chattam

76702420_10219584255133437_7300201229211140096_nLa famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls. Jusqu’ici, tout va bien. Un vrai paradis. Si ce n’étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents, et ce shérif dépassé par des crimes horribles.

Maxime Chattam quitte le domaine du thriller pour nous offrir un livre fantastique ou d'horreur. Il voulait rendre hommage à Stephen King. Je n'aime pas trop ce style, j'ai lu un seul livre de Stephen King et ça date. Le livre est en soi un très bel objet qui sort de l'ordinaire.

L'histoire en elle-même ? je n'ai pas été surprise, c'était à quoi je m'attendais. Il y a des scènes bien glauques et horribles. C'est bien écrit. J'ai apprécié la famille Spencer. Il y a une explication aux différents phénomènes. Par contre, c'est beaucoup trop long et l'intrigue a du mal à se mettre en place, j'en voyais pas le bout. Je suis sûre que j'aurais mieux apprécié avec 200 ou 300 pages en moins. A priori, il y a des références aux grands auteurs du genre mais étant donné que je ne suis pas adepte, je ne les ai pas repérés.

J'ai de plus en plus de mal avec les livres qui font 700 ou 900 pages.

Ce n'est pas un avis négatif, je pense que ce livre peut plaire aux amateurs de livre d'horreur mais étant donné que je ne suis pas particulièrement fan de ce genre de roman, je l'ai apprécié mais sans plus.

Editions Albin Michel - Parution le 24 octobre 2018 - Prix : 23,90 €

 

Posté par dorsi77 à 17:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

27 octobre 2019

Enfermé.e de Jacques Saussey

9782253260011_001_t« Les premiers papillons ont éclos derrière ses paupières. Elle en avait déjà vu de semblables, enfant, un été au bord de l’océan, jaunes et violets contre le ciel d’azur. Aujourd’hui, l’astre était noir. Le sol dur sous ses épaules. Et l’odeur était celle d’une marée putride qui se retire. Les papillons s’éloignaient de plus en plus haut, de plus en plus loin. Et l’air lui manquait. Lui manquait…
Elle a ouvert la bouche pour respirer un grand coup, comme un noyé qui revient d’un seul coup à la surface.
Les papillons ont disparu, brusquement effrayés par un rugissement issu du fond des âges… »
Se retrouver enfermée en prison pour de longues années, alors que l’on est déjà enfermée dans un corps qui n’est pas le sien… pour Virginie, c’est la double peine.

Jacques Saussey a abandonné ces deux héros habituels Daniel Magne et Lisa Heslin. Il a également changé de style d'écriture. Dans ce roman, seule son héroïne a un prénom Virginie, tous les autres sont nommés par leur fonction ou une caractéristique physique bref, ils sont dépersonnalisés. D'un côté, il y a l'histoire de Virginie à partir de sa naissance quand elle n'est pas encore Virginie et l'autre, la vie de Virginie en prison puis lors de sa sortie. Je préviens que ce roman peut choquer car il y a des scènes très crues. Virginie va en bave.

J'ai trouvé ce personnage de Virginie touchant. J'ai aimé son côté battant et résistant. Jacques Saussey arrive à nous faire ressentir la difficulté d'être un garçon qui se sent fille, d'être un homme en se sentant femme mais aussi le poids du regard des autres dès l'école mais aussi du regard de ses parents. Dur de se sentir différent dans un monde qui met en avant la virilité.

Un bon polar psychologique, cru, violent. J'avoue qu'au début j'ai eu du mal avec certaines scènes pourtant je ne suis pas quelqu'un de très sensible mais je n'apprécie pas forcément ce type de scène pour rien, qui n'emmène rien à l'histoire mais au fil des pages, j'ai compris le parti pris de l'écrivain. Ce roman m'a fait penser au livre de Karine Giebel "Meurtres pour rédemption" pour la violence du milieu carcéral que ça soit de la part des prisonniers ou des surveillants.

Editions Livre de Poche - parution 09/10/2019 - 8,20 €

Posté par dorsi77 à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 octobre 2019

Questionnement

Est ce que je change de boulot ou pas ? toujours un poste d'assistante de direction mais à 20 km de chez moi, c'est d'ailleurs pour ça que j'avais postulé. De temps en temps, je regarde les annonces près de mon domicile parce que franchement, ras le pompon des transports en commun : vendredi, j'ai du prendre un Uber pour rentrer chez moi suite au mouvement à la SNCF, il n'y avait pas de RER pour rentrer, la semaine d'avant, j'ai du reprendre ma voiture pour aller à Corbeille pour prendre un train suite à un suicide résultat 1h30 de retard. L'année dernière, je me suis pris 3 mois de grève et il parait qu'à partir du 5 décembre, il va y avoir un mouvement de grève illimité !!!! et je ne parle pas des retards répétés. De porte à porte, j'ai 2h30 de transport par jour au minimum.

J'aime beaucoup ma directrice et les adjoints. Au niveau ambiance, il y a mieux. Niveau poste, ça va, sans plus, on va dire que je ne m'éclate pas plus que ça, je ne suis pas débordée. Le poste pour lequel j'ai postulé est une création de poste donc tout est à faire. Après c'est toujours l'inconnu. Est ce que ça va bien se passer avec ma nouvelle directrice et l'adjoint ? est ce que le poste sera intéressant ? etc. etc.

Niveau salaire, c'est kif kif donc ce n'est pas ça qui va influencer ma prise de décision. Un poste plus près de chez moi permet de gagner du temps : partir plus tard le matin, rentrer en principe plus tôt, ne pas s'énerver sur le quai d'une gare. Je peux prendre le RER pour y aller, il y a 3 stations mais s'il y a un problème, je peux prendre ma voiture.

Il faut que je donne ma réponse demain. Si je démissionne, ça va être difficile d'annoncer la nouvelle.

Suite au prochain numéro.

Posté par dorsi77 à 17:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

L'été Circulaire de Marion Brunet

L_Ete_circulaireUne petite ville du Midi, ses lotissements, son quotidien morne et ses interminables jours d’été. Jo et Céline, deux sœurs de quinze et seize ans, errent entre fêtes foraines, centres commerciaux et descentes nocturnes dans les piscines des villas cossues de la région. Trop jeunes encore pour renoncer à leurs rêves et suivre le chemin des parents qui triment pour payer les traites de leur pavillon.
Mais quand Céline tombe enceinte, c’est le cataclysme. Comme elle refuse de livrer le nom de son amant, la rage du père se libère, sourde et violente, tandis que la jeune sœur tente de s’extraire du carcan familial et que la mère assiste, impuissante, au délitement de sa famille. Jusqu’à l’irréparable.

Je ne classerais pas ce roman dans les polars même s'il y a la mort d'un homme. Ce roman raconte l'histoire de deux familles. Les deux hommes sont amis d'enfance, Ils se sont mariés trop tôt, un a eu des enfants très jeune, l'autre n'en a pas eu. Ils boivent, trop. Les femmes se sont mariées également trop jeunes, n'ont pas fini leurs études. Elles supportent parfois les coups, les enfants aussi. Deux familles comme il y en a beaucoup en France, qui travaillent mais qui ne gagnent pas des milles et des cents, Pas de quoi faire des folies, les sorties se résument à une sortie à la fête de la ville ou allez chez les copains. 

Bref, la vie quotidienne de beaucoup de familles jusqu'au jour où Céline tombe enceinte jetant la honte sur la famille et tout va s'écrouler.

L'auteure décrit bien les mécanismes des relations familiales et professionnelles. L'histoire qui se répète de fille en fille. Une histoire noire mais pas un polar.

 

Posté par dorsi77 à 16:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 octobre 2019

Réveille Toi ! de François-Xavier Dillard

reveilleL'Inconscient. Depuis qu'on lui a greffé ce nouveau cœur, Basile ne veut plus dormir. Chacune de ses nuits est un cauchemar aux allures de réalité. La Science. Prodige de l'informatique, Paul a développé pour la Crim' un programme hors du commun. Il suffit d'y rentrer les données d'une affaire pour voir apparaître, sur l'écran, le portrait-robot du coupable. La Psychiatrie. Mentaliste, Nicolas peut lire en vous comme dans un livre ouvert. À eux trois, ils peuvent stopper l'horreur – cette hécatombe de jeunes femmes, toujours plus jolies, qui ensanglante Paris. À eux trois, et pas un de moins…

J'avais lu Fais Le pour Maman et Ne Dis Rien à Papa. Dans ce roman, l'auteur s'intéresse encore aux liens familiaux et aux secrets. Il y a des scènes assez violentes dans ce livre ce qui peut déranger des personnes sensibles. L'histoire met en scène plusieurs personnages, ce qui rend la lecture un peu complexe, ça demande une petite gymnastique de l'esprit pour s'y retrouver en plus pour l'un d'entre eux, il y a des passages concernant son passé.

Un thriller machiavélique, haletant dont le suspens est maintenu jusqu'au bout. L'histoire autour des greffes ne m'a pas semblé crédible mais je sais que certaines personnes pensent que lorsqu'une personne est greffée, elle ne reçoit  pas que l'organe du donneur.

Malgré ce petit bémol, j'ai apprécié ce roman.

Posté par dorsi77 à 17:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Encore quelques photos

_DSC0723La fameuse place Tian'anmen avc aufond le mausolée de Mao

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_DSC0733Pour entrer dans la Cité Interdite. Nous avons eu de la chance car nous avons pu aller dans ces deux lieux incontournables de Pékin, la semaine d'après, c'était fermé pour préparer la fête nationale du 1er octobre.

 

 

 

 

 

 

 

_DSC0798

 

Nous avons visité la Cité Interdite sous la pluie, un peu dommage, les couleurs ne rendent pas pareil. Après il y a des photos où il y a aussi des parapluies car les chinoises craignent le soleil, elles ne veulent pas bronzer car pour elles, il n'y a que les paysannes qui sont bronzées.

 

 

 

 

Posté par dorsi77 à 17:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 septembre 2019

Quelques photos de Chine

_DSC0110L'armée de Terre Cuite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_DSC0252Le Mont Huashan connu aussi sous le nom de Grande Montagne de l’Ouest, Huashan est l’une des 5 fameuses montagnes sacrées en Chine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_DSC0108

Pagode de l'Oie Sauvage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_DSC0285Xi'an

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20190904_204705Xi'an

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_DSC0414

Ma chambre à Pingyao

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un pays dépaysant Dommage que Canalblog ne soit pas très conviviale pour mettre les photos parce que je pourrais mettre toutes les photos sur la nourriture dans la rue ou les supermarchés

 

 

 

 

Posté par dorsi77 à 17:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]